Points de suspension ...

Annecy, Annecy Paysages

2018

Installation pour un parcours artistique urbain dans la ville d'Annecy

Ce projet propose de réenchanter l'espace public en travaillant autour de la narration des lieux. Cet appel au récit ouvre alors une perspective au fil des déambulations des usagers.
Elle met progressivement en place un moment à part qui prend corps de manière singulière. Ainsi le pont Morens se présente comme un lieu de transition, l'on passe d'une rive à l'autre et sa traversée nous place dans une position d'entre deux. C'est dans cet interstice que prend place le projet.

Qu'il soit physique ou intellectualisé le paysage est la juxtaposition d'éléments qui ainsi disposés forme un ensemble unique. Un paysage évolue et est alors intrinsèquement lié au temps dans son expression mais aussi dans ses représentations. Nous envisagerons donc ici le paysage comme un élément en constante évolution.

Points de suspension s'articule sous la forme de trois monolithes sculptés qui viennent se poser sur le garde-corps. L'idée n'est pas de reproduire le paysage passé mais de le suggérer.
Cette évocation ne se fige pas dans une temporalité passée mais en propose une nouvelle par l'évocation de cette dernière. Cette douce juxtaposition des époques propose alors une narration nouvelle. Sur le pont Morens l'usager A découvre les silhouettes déformées des anciens bâtis et entre en interaction avec elles au niveau des disques oranges. Depuis le quai de l'Évêché l'usager B alors spectateur voit se mettre en
place un tableau dont les usagers situés sur le pont en sont les acteurs.